Accueil ressources mutualisées
Production des enseignants et des chercheurs

Pour les Départements universitaires de français, les filières bilingues francophones, les Centres universitaires d'enseignement des langues

La francisation « hybride » la triangulation linguistique au Québec et les enjeux du plurilinguisme

SANADA, Keiko (2010) La francisation « hybride » la triangulation linguistique au Québec et les enjeux du plurilinguisme. In: Colloque International Plurilinguisme et pluriculturalisme : l’enseignement du français en Asie de l’Est et dans le monde (SJDF), 6-7 novembre 2010, Université de Kyoto (Japon). (Non Publié)

Le plein texte n'est pas disponible pour ce document.

URL Officielle: http://hosts44b.iimc.kyoto-u.ac.jp:8080/ess/echo/p...

Résumé

Au Québec, la situation linguistique est complexe et unique. Avant les années 60, les gens de souche française, majoritaires, étaient toutefois dirigés par les anglophones, minoritaires, mais de classe dominante. À Montréal, le bilinguisme s’était répandu, mais l’anglais restait prépondérant. Or, après l’entrée en vigueur de la Charte de la langue française (dite Loi 101) en 1977, la francophonie a repris son essor, en transformant profondément le visage de la société québécoise. La Charte comporte certaines clauses obligatoires ayant pour objectif d’instaurer le français comme seule langue officielle au Québec.

Type de document:Document issu d'une conférence ou d'un atelier (Présentation orale)
Mots-clés libres:francisation hybride, triangulation linguistique, Charte de la langue française, Montréal, allophone
Association à un domaine de recherche de l'AUF:Didactiques : supports, dispositifs, approches, politiques
Disciplines:Sciences humaines > Langues
Code ID:523
Déposé par:Amélie Nadeau
Déposé sur:20 Jan 2011 14:10
Dernière modification le:20 Jan 2011 14:10

Administrateurs uniquement : Editer le document